Code du travail applicable à Mayotte
ChronoLégi
ou du
Version en vigueur du 01 janvier 2002 au 01 janvier 2006
Naviguer dans le sommaire du code

Les directeurs ou administrateurs de syndicats ou d'unions de syndicats qui auront commis des infractions aux dispositions de l'article L. 411-1 seront punis d'une amende de 3750 euros. La dissolution du syndicat ou de l'union de syndicats pourra, en outre, être prononcée à la diligence du procureur de la République.

En cas de fausse déclaration relative aux statuts et aux noms et qualités des directeurs ou administrateurs, l'amende sera de 3750 euros.


Retourner en haut de la page