Code des marchés publics (édition 1964)
ChronoLégi
ou du
Version en vigueur au 18 décembre 1992
  • Tout marché ou avenant fait l'objet d'un rapport du représentant légal de la collectivité ou de l'établissement public qui :

    1° Définit la nature et l'étendue des besoins à satisfaire, ainsi que le montant prévu de l'opération ;

    2° Expose l'économie générale du marché ou de l'avenant, son déroulement prévu, ainsi que le prix envisagé ;

    3° Indique les motifs du choix du mode de passation adopté, et notamment, le cas échéant, le recours au délai d'urgence ou au marché négocié, ainsi que les mesures prises pour assurer la compétition entre les candidats ;

    4° Rend compte du déroulement de la procédure suivie ;

    5° Expose, le cas échéant, les raisons de l'introduction de critères de sélection des candidatures ou des offres autres que ceux prévus aux articles 288, 297 bis et 300, et les motifs du choix de l'offre retenue ;

    6° Indique les dérogations éventuellement apportées aux normes françaises homologuées ;

    7° Précise en matière de fournitures si la fourniture provient d'un pays membre de la Communauté économique européenne, d'un autre pays signataire de l'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce ou d'un autre pays.

    Ce rapport est transmis en même temps que le marché au représentant de l'Etat.

Retourner en haut de la page