Dossiers législatifs

Ordonnance n° 2004-824 du 19 août 2004 relative au traitement des situations de surendettement des personnes physiques à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna

Dernière modification: 31 January 2008

  • Communiqué de presse du Conseil des ministres du 19 août 2004Le ministre d’État, ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, a présenté une ordonnance relative au traitement des situations de surendettement des personnes physiques à Mayotte, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et dans les îles Wallis et Futuna. Cette ordonnance étend dans ces collectivités et en Nouvelle-Calédonie les procédures de traitement du surendettement et de rétablissement personnel instituées par les lois du 31 décembre 1989 et du 1er août 2003. En Polynésie française, le traitement du surendettement relève de la compétence de la collectivité d’outre-mer : il lui appartiendra donc de mettre en œuvre le dispositif de son choix. L’ordonnance étend néanmoins à la Polynésie française l’obligation faite aux établissements de crédit de déclarer à la Banque de France les incidents de paiement liés au remboursement des crédits aux particuliers. Cette mesure, qui relève de la compétence de l’État, est en effet indispensable à la collectivité d’outre-mer, si celle-ci souhaite mettre en œuvre un dispositif de traitement du surendettement. En Nouvelle-Calédonie, à Wallis et Futuna et à Mayotte, l’ordonnance permet de traiter les situations de surendettement des particuliers et d’éviter les situations d’exclusion définitive grâce à la procédure du rétablissement personnel.
Retourner en haut de la page