Loi n° 55-1063 du 6 août 1955 interdisant la fabrication de vins mousseux autres que la « Blanquette de Limoux » et le « Vin de Blanquette » sur le territoire des communes dont la production bénéficie de ces appellations contrôlées (1).

Dernière mise à jour des données de ce texte : 28 mai 2005

JORF du 10 août 1955

ChronoLégi
ou du
Version en vigueur au 11 août 1955

L'Assemblée nationale et le Conseil de la République ont délibéré,

L'Assemblée nationale a adopté,

Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

  • A l'intérieur de l'aire géographique de production des appellations "Blanquette de Limoux", "Blanquette méthode ancestrale" et "Crémant de Limoux", toute élaboration de vins mousseux autres que des vins mousseux à appellation d'origine contrôlée est interdite.

  • Dans les quinze jours qui suivront la promulgation de la présente loi, les négociants en vins mousseux établis dans les communes dont la production bénéficie de ces appellations contrôlées, seront tenus de déclarer à l'administration des contributions indirectes leurs stocks de bouteilles de vins mousseux dont la fabrication est interdite par l'article 1er ci-dessus. Un délai d'un an, à compter de la promulgation de la présente loi, sera accordé aux détenteurs de ces vins mousseux pour l'écoulement desdits stocks.

  • Les infractions aux dispositions de la présente loi seront punies d'un emprisonnement d'un mois au moins et d'un an au plus et d'une amende de 2.000 F au moins et 50.000 F au plus ou de l'une de ces deux peines seulement.

    Elles seront constatées par les agents chargés de la répression des fraudes et par les fonctionnaires des contributions indirectes.

    Elles seront poursuivies et réprimées suivant les formes prévues en matière de contributions indirectes.

    La présente loi sera exécutée comme loi de l'Etat.

Fait à Paris, le 6 août 1955.

Par le Président de la République :

RENÉ COTY.

Le président du conseil des ministres,

EDGAR FAURE.

Le garde des sceaux, ministre de la justice,

SCHUMAN.

Le ministre des finances et des affaires économiques,

PIERRE PFLIMLIN.

Le ministre de l'agriculture,

JEAN SOURBET.

Loi n° 55-1063. TRAVAUX PREPARATOIRES (1)

Assemblée nationale :

Projet de loi (n° 10142) ;

Rapport de M. Gau au nom de la commission des boissons (n° 10117) ;

Adoption sans débat le 6 mai 1955 (L. n° 1899).

Conseil de la République :

Transmission (n° 270, année 1955) ;

Rapport de M. Péridier au nom de la commission des boissons (n° 517, année 1955) ;

Discussion et adoption le 4 août 1955 (L. n° 177, année 1955).

Assemblée nationale :

Acte pris de l'adoption conforme le 5 août 1955 (L. n° 2073).

Retourner en haut de la page